Spiritualité

Détails : Une vie bouleversée
Une vie bouleversée

Jeune fille d’Amsterdam considérée comme une grande figure de la spiritualité contemporaine. Et pourtant, quel parcours saisissant que celui de cette jeune juive morte à Auschwitz à l'âge de 29 ans. Intellectuelle libérée, Etty est prise dans la toile nazie qui la rejoint et l'enserre. Son parcours nous ramène à l'essentiel et nous aide, par là, à vivre autrement notre quotidien.
RECOMMANDE PAR LE Père Pierre Ferrière (sj ) et Isabelle Meeûs lors d’un espace-rencontre dans notre paroisse.


Détails
Détails : La traversée de l'en-bas
La traversée de l'en-bas

La dépression, l'inavouable, la vie brisée, le meurtre, le mensonge : c’est cela l'en-bas.. Vivre se fait dans la traversée de ces abîmes où tout apparaît sans sens, où tout est trop lourd, là où le néant semble être le seul horizon. C’est là que s’exprime la tristesse d’être tristes.
Le seul Dieu que nous pouvons supporter n'est pas celui des hauteurs mais celui qui descend dans l'en-bas. Ce n’est pas ce que tu es ou ce que tu as été que Dieu regarde avec les yeux de la miséricorde, mais ce que tu as désir d’être.

Voilà un livre décapant pour tenir dans les jours sombres, loin des marchands de bonheur.
UN LIVRE POUR COMPRENDRE CELUI QUI TOUCHE LE FOND. RECOMMANDE PAR P.F. DANS L’APPEL (N° 284)

Détails
Détails : La dernière leçon : Comment un vieil homme face à la mort m'a appris le goût de vivre
La dernière leçon : Comment un vieil homme face à la mort m'a appris le goût de vivre

Pas spécialement de références religieuses mais un hymne à la vie au seuil d'une longue maladie mortelle. J'ai fait le rapprochement avec "Cargo vie": crépuscule flamboyant d'un jeune homme passionné" de Pascal de Duve ,jeune sidéen mort à 29 ans. J-Fr précise que le vieux prof d'université n'était pas homosexuel. Récit très réaliste de la perte d'autonomie, en même temps tourné vers les horizons de croissance spirituelle.
Lu et recommandé par Jean-François et Marie-Thérèse LOPEPE

Détails
Détails : Le choc des religions. Juilfs, chrétiens, musulmans, la coexistence est-elle possible
Le choc des religions. Juilfs, chrétiens, musulmans, la coexistence est-elle possible

Dalil Boubakeur est recteur de la grande mosquée de Paris.
Le dominicain Pierre Lambert, est un fin connaisseur de l'islam et du judaïsme. Il est impliqué depuis longtemps dans les relations islamo-chrétiennes.
Daniel Sibony est un psychanalyste d'origine juive, spécialiste reconnu de l'étude des trois monothéismes.
Ce livre stimulant a été conçu et dirigé par François Cellier: converti à la foi chrétienne chez des protestants évangéliques.
Chacun propose sa vision des autres religions, de sa propre histoire, de l'actualité éprouvante liée au dévoiement des croyances souvent récupérées par des manipulations dogmatiques.
Ensemble, ces 3 hommes démontrent qu'il est possible de dialoguer et de trouver des solutions fondées sur la connaissance et le respect de l'autre.
Lu et apprécié par Lambert Geerkens.


Détails
Détails : Ceci est ton corps - Journal d'un dénuement
Ceci est ton corps - Journal d'un dénuement

Journal tenu par Gabriel Ringlet lors de l'accompagnement, durant huit mois, d'une personne atteinte d'un cancer du système digestif. Longue histoire de souffrance de cette femme. Rédigé avec retenue, beaucoup de respect de la personne humaine, nombreux extraits de la bible, de livres et/ou poêmes d'auteurs qui parlent à Gabriel Ringlet et l'aident à résister face à la souffrance d'une personne qui lui est proche, les difficultés de communication et l'impuissance au partage de la souffrance.
Dans l'introduction, il évoque les cinq dénuements :
• Dénuement charnel quand le corps nous abandonne, quand on doit vivre sans certains organes
• Dénuement géographique lorsqu'on doit quitter sa maison et apprendre à vivre dans une chambre d'hôpital, puis une autre et s'y adapter
• Dénuement spirituel quand on quitte son Dieu
• Dénuement eucharistique lorsqu'il n'est plus possible de communier
• Et enfin dénuement affectif, c'est-à-dire apprendre à s'éloigner des êtres humains et partir vers Dieu pour plus d'amour encore.
Cinq dénuements mais qui n'en font qu'un, cinq départs qui sont cinq facettes d'un même et unique départ.
En lisant ce livre,...

Détails
Détails : Lettres d’espérance de Père Loup
Lettres d’espérance de Père Loup

Willy Gettemans,est curé à Bonlez (Brabant Wallon) depuis + de 38 ans. Passionné, enthousiaste, vibrant de vie et d’empathie, il écrit avec talent et profondeur. Dans son dernier livre, il revisite les 12 mois de l’année avec pour chacun d’eux un éclairage évangélique. Gabriel Ringlet préface chaleureusement l’ouvrage.
D’après L’Appel, Magasine chrétien de l’événement, n° 316.


Détails
Détails : Prières glanées
Prières glanées

Recueil de prières inspirées du Cantique des Cantiques, en sept chapitres qui reprennent la thématique développée dans chacune des sept parties du poème biblique (prologue, cinq chants, épilogue) : attente, inquiétude, passion...
«Prières glanées», une occasion de relire de grands classiques, mais surtout de découvrir des textes inédits ou inconnus. La personnalité du «glaneur» se dévoile peu à peu, au fil de ses choix et de ses coups de coeur. Dans chaque volume, les textes sont illustrés par un artiste contemporain.


Détails
Détails : J’avais encore mille choses à te demander
J’avais encore mille choses à te demander

Ceux qui connaissent Etty Hillesum vont pouvoir se réjouir ! Voici, dans une nouvelle traduction, les textes les plus émouvants et les plus importants qui nous permettent de suivre le cheminement spirituel d’Etty Hillesum. Cette jeune femme, contemporaine d’Edith Stein, est né en 1914 au Pays-Bas. Elle meurt dans le camp d’Auschwitz après avoir tenu son journal intime qui nous est parvenu. Elle y retrace avec beaucoup d’émotion ses derniers jours. Au coeur des ténèbres, elle éprouve une mystérieuse joie intérieure et malgré l’horreur dont elle est témoin, elle parvient à percevoir la bonté de la vie : "Maintenant que je ne veux plus rien posséder et que je suis libre, tout m’appartient et ma richesse intérieure est immense..."
Loïc JONCHERAY


Détails
Détails : Mettre sa vie en paraboles
Mettre sa vie en paraboles

L'auteur, DOMINIQUE COLLIN, précédemment dominicain à Froidmont, est maintenant responsable de la pastorale universitaire à Liège et conseiller théologique du Conseil de la Jeunesse Catholique.
Dans son premier ouvrage, Dominique Collin montre, avec justesse, pertinence et rigueur que Jésus de Nazareth racontait des histoires tirées du travail de la nature ou de l'activité humaine, afin de donner à percevoir la présence du royaume de Dieu. Ces paraboles fonctionnent comme des énigmes à déchiffrer; elles nous donnent la possibilité de les interpréter et d'envisager autrement son existence. De plus, comme l'indique l'auteur dans son introduction, il s'agit d'une redécouverte fondamentale de la théologie d'aujourd'hui : Parler de Dieu, c'est le raconter, en faire le récit, lire son histoire et la nôtre.
Mettre sa vie en paraboles, c'est décrypter un langage où se lit la présence de Dieu mais où se relit notre propre existence, où s'annonce la venue du Royaume et sa croissance lente et patiente à travers une typologie spécifique : le chemin, l'auberge, la chair, le coeur, la vue, l'ouïe et le toucher !
Aussi, à l'heure où l'Eglise se préoccupe de la...

Détails
Détails : Les signes des temps
Les signes des temps

Le grand souffle conciliaire qui s’est levé il y a maintenant cinquante ans sur l’Église et sur le monde n’a pas fini de nous interroger. Il demeure une invitation – dérangeante mais ô combien féconde – à approfondir une exigence fondamentale de l’Évangile : l’attention réelle portée aux plus pauvres, aux plus faibles, aux laissés-pour-compte.



Détails
Détails : La Source des Larmes
La Source des Larmes

Une seule chose est importante : que nous soyons vrais, que nous échappions aux mensonges, et même aux rêves et aux théories qui nous enferment dans un
monde illusoire où nous sommes coupés de notre réalité profonde.
Dans la mesure où nous acceptons nos blessures, nous entrons dans le chemin de l'unité : dans la mesure où nous refusons de regarder notre vérité, nous maintenons une cassure à l'intérieur de nous-même.
Dès que nous acceptons cette partie de nous-même que nous refusions de regarder, que nous refusions de reconnaître, que nous refusions d'admettre, l'unité commence à se faire à l'intérieur de notre être et c'est de l'unité que
jaillit la fécondité.
Extrait choisi par Michel Tonglet


Détails
Détails : Cinq éloges de l'épreuve
Cinq éloges de l'épreuve

Le manque fonde également une nouvelle manière d’être ensemble. Nous croyons construire nos communautés d’appartenance sur la base des acquis communs, des valeurs partagées, des traditions qui nous rapprochent. Or l’expérience du manque partagé nous rappelle que ce qui vraiment relie et fonde la communauté, ce n’est pas ce que nous possédons tous ensemble mais plutôt ce qui nous fait défaut à tous ensemble. Tandis que la communauté fondée sur ses acquis communs se replie sur elle-même, la communauté fondée sur un manque commun se met en route vers un avenir meilleur. C’est l’avenir à construire plutôt que l’histoire passée qui soude les liens d’une communauté humaine. Ce sont les batailles à livrer plutôt que les trophées gagnés qui fondent l’identité collective. C’est le manque plutôt que l’autosuffisance à partir duquel se construit le vivre ensemble.

Elena Lasida (cité par Philippe Liesse.)


Détails
Détails : Vous me coucherez nu sur la terre nue
Vous me coucherez nu sur la terre nue

La Bible, le Nouveau Testament et Saint Paul en particulier, sont très clairs sur un point : on ne va pas remettre en route des nerfs, des artères et reconstituer un squelette. La résurrection dont on parle ici, n'est pas une réanimation. Que se passe-t-il quand on trépasse ? Qu'est-ce qui « ne va pas s'arrêter »? Qu'est-ce qui se relèvera le jour de « notre résurrection » ?
Que de questions et... si peu de réponses.
Dans cet ouvrage, Gabriel Ringlet nous ouvre quelques perspectives tout en élargissant notre questionnement.
Parlant de notre résurrection, il dit ceci (p.204)
" Comment appeler ce qui m'attache aux autres et qui me rend unique ? Et qui n'est pas lié à ma richesse, ni à ma pauvreté, à ma laideur ou à ma beauté ?
Comment appeler cela qui reste, ce lieu inviolable en moi, indestructible, comme un diamant et qui fait que je suis qui je suis et pas quelqu'un d'autre ? »
Pour l'apôtre Paul, la résurrection n'est pas une répétition mais une "recréation".
Michel Tonglet



Détails
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2011    Generated in 0.057 Queries: 8    Contact