Roman

Détails : Les neiges bleues
Les neiges bleues

Un récit attachant qui se déroule au coeur du système répressif soviétique des années quarante, dans l'antichambre du Goulag. Un petit garçon de huit ans tente, malgré les épreuves, de garder l'allégresse naturelle à l'enfance. Sur cette terre froide du Goulag, certains lisent la Bible en cachette et ne se résignent pas à cet Enfer. Le jeune Petia, condamné à devenir adulte avant d'avoir dix ans, va découvrir un terrain de jeu où pousse une des plus belles fleurs de l'espoir : la poésie.
LU ET RECOMMANDE PAR PAUL ET BARBARA BARIL


Détails
Détails : Ecoute ma voix
Ecoute ma voix

Traduit de l’italien par Marguerite Pozzoli
C'est un peu la suite de'Va où ton coeur te porte' Le roman se présente sous la forme d'une lettre à la grand-mère où une petite fille avoue son besoin de chercher les traces des seules personnes qu'elle aurait vraiment voulu connaître : son père et sa mère. Pour cette raison, elle explore la villa de sa grand-mère et arrive jusqu'au grenier. A travers des lettres et des photos éparpillées, elle parvient à reconstruire le puzzle de la vie de ses parents défunts, un chemin nécessaire à sa propre reconstruction.
LU ET APPRECIE PAR JEAN HANIN

Détails
Détails : Les Ames grises
Les Ames grises

Dans ce roman, prix Renaudot 2003, Philippe Claudel a choisi de raconter la guerre autrement.
En ce premier quart du XXe siècle, c’est le meurtre d'une fillette qui va lui servir de point de départ pour mettre au devant de la scène le fossé social qui se creuse partout.
Fidèle à lui-même, Philippe Claudel continue sa quête de vérité en explorant l’homme et ses rapports à l’existence. Il passe au peigne fin la comédie sociale qui se joue entre les notables que la guerre ne semble pas avoir bousculés dans leurs conventions, et les petites gens misérables au cœur d’or, persécutés et poussés à l’extrême.
Philippe Claudel est un conteur qui envoûte.
Voilà un très beau roman !
Le film, inspiré de ce livre, est sorti sur les écrans en 2005.
Lu et recommandé par Paul Baril

Détails
Détails : L’Amour humain
L’Amour humain

Roman d’un écrivain originaire de Sibérie, mais vivant en France depuis plusieurs années déjà. Un style agréable, sensible, coloré, poétique.
Le personnage principal est un noir, Angolais, acquis aux idées de la Révolution (Lumumba, Ernesto Guevara, Moscou...), mais qui va se rendre compte qu’il y a mensonge et hypocrisie derrière les beaux idéaux. Il continue à rêver au bonheur simple de l’amour d’Anna, “une fraîcheur de neige saisie dans les plis d’une robe”, entrevue au cours de ses études moscovites.
“Si la révolution ne change pas notre manière d’aimer, à quoi bon tous ces combats ?”.
Lu et présenté par Charles BERNARD

Détails
Détails : La Femme qui attendait
La Femme qui attendait

Andrei Makine raconte ici, le destin d’une femme vieillie par l’histoire et ses drames. Dans le petit village de Mirnoïé, Vera, ancienne universitaire léningradoise devenue institutrice, attend le retour d’un amour parti en guerre, et jamais revenu… Dans son manteau militaire trop long pour elle, elle scrute le carrefour vicinal et sa boite aux lettres. Elle attend…
Un jeune auteur dissident venu dans cette campagne retirée est ému en découvrant l’inspiration fraîche d’une très belle histoire, celle de la femme qui attend.
C’est l’histoire de ces dizaines de veuves patriotiques, revers noir d’une armée rouge morte au combat.
Lu et apprécié par Charles BERNARD.

Détails
Détails : Mon coeur à l’étroit
Mon coeur à l’étroit

Fascinante Marie N’Diaye, dont l’écriture ne ressemble à aucune autre… C’est l’aventure cauchemardesque d’un couple d’enseignants consciencieux et passionnés, habitués à la considération de parents d’élèves, à l’estime de leurs voisins, à l’affection des enfants. Les voilà changés soudain en parias sans qu’aucun indice ne donne sens à cette absurde disgrâce.
Très beau livre.Lu et recommandé par barbara et Paul BARIL


Détails
Détails : Le passeur de lumière. Nivard de Chassepierre, Maître Verrier.
Le passeur de lumière. Nivard de Chassepierre, Maître Verrier.

Un livre superbe qui nous fait voyager au 12e siècle et nous fait découvrir la vie qu’on menait au Moyen Âge avec les bâtisseurs de cathédrale. On y apprend bien des détails sur l'orfèvrerie et les techniques de fabrication des vitraux. Car l’Auteur est lui-même un maître verrier.
Ce récit est plein de poésie. On voyage avec le héros, on rencontre des personnages attachants : le tout mêlé d'intrigues, de paysages de régions connues et moins connues, Il nous emmène avec lui jusqu’en Orient où il part à la recherche de la palette des couleurs qui nous éblouissent encore aujourd’hui dans les vitraux de Chartres et d’ autres cathédrales.
Lu et recommandé par Paul SPIES

Détails
Détails : L’Attentat
L’Attentat

Ce livre très bien écrit est, certes, une fiction, mais son réalisme et les événements actuels permettent d’en mesurer toute la pertinence. Le Dr Amine, chercheur israélien d'origine palestinienne, a toujours refusé de prendre parti dans le conflit qui oppose son peuple d’origine à son peuple d'adoption. Il s'est entièrement consacré à son métier de chirurgien et à sa femme Sihem. Il va être confronté au drame que pose le terrible problème du terrorisme.
Lu et recommandé par Renée-Claire SPIES


Détails
Détails : La rêveuse d'Ostende
La rêveuse d'Ostende

Le dernier ouvrage d'Éric-Emmanuel Schmitt vient de paraître.
"La rêveuse d'Ostende » est une suite de courts romans, cinq récits qui ouvrent la porte à l'imagination et au rêve.
Le premier récit a donné son nom à l'ensemble. Dès les premières lignes, la mélodie de Brel accompagnera votre lecture. "Une ostendaise, seule sur sa chaise...." Mais, qui est réellement Anna Van A.? Une amante débridée ou une affabulatrice?
Dans « Crime parfait », nous suivons le procès de Gabrielle de Sarlat accusée d’avoir précipité son mari du haut d’une falaise lors d'une randonnée. Qu’est-ce qui a bien pu motiver son geste ?
Une autre femme, une amoureuse, est au centre de « La guérison ». Stéphanie, complexée par ses kilos superflus, va découvrir le désir des hommes. Son élu est aveugle paralytique, mais qu’importe.
Dans son avant dernier récit, l’Auteur nous met en garde contre de « Mauvaises Lectures... » Des lectures pernicieuses... Demandez à Maurice et Sylvie ce qu'ils en pensent.
Enfin, dans « La femme au bouquet », l’Auteur fait appel à l’imagination du lecteur. Il ouvre la voie et laisse au lecteur le soin de créer la suite....

Détails
Détails : L'Equilibre du monde
L'Equilibre du monde

L’Équilibre du monde, c’est toute l’histoire moderne de l’Inde des années 70 et 80, à travers le quotidien de personnages hauts en couleur, tous plus ou moins riches, plus ou moins bons, plus ou moins malheureux. Comme tout le monde quoi. Des gens ordinaires. Le tout se déroule sur la trame de fond des bouleversements politiques qui secouent le pays. L’Inde se modernise, mais ne renie rien de ses traditions et de ses codes sociaux. Différence entre les hommes et les femmes, différence entre les castes. Chacun sa place, et pourtant ça bouge.
L’on comprend mieux l’œuvre immense réalisée dans ces pays par Mère Theresa et Sœur Emmanuelle.
Recommandé par Renée-Claire Spies


Détails
Détails : Parle tout bas, si c'est d'amour
Parle tout bas, si c'est d'amour

Sophie Chérer est l’une des invitées d’honneur à la Foire du Livre 2008 pour aborder le thème des « Mots en colère ». Ce sera donc l’occasion pour beaucoup d’adultes de découvrir cet auteur qui, depuis 1991, écrit des romans pour la jeunesse.
« Parle tout bas, si c’est d’amour » raconte l’histoire de 2 jeunes adolescents qui se sont trompés d’époque : Olivier semble tout droit sorti d’un roman chevaleresque. Héro discret et humble, il est prêt à tout pour attirer l’attention de la belle Caroline qu’il aime profondément. Mais il se heurte à un monde d’adultes où l’éducation à l’amour se résume à une mise en garde contre les maladies sexuellement transmissibles et où les parents se débattent avec leurs névroses et leurs problèmes d’argent.
Dans un langage simple et direct, sans fausse pudeur, mais sans voyeurisme, l’Auteur trouve le ton juste pour parler de sexualité et aborder les choses de l’amour, ces choses dont il convient de parler tout bas.
Recensé dans L’Appel, magasine chrétien de l’événement, n°305.


Détails
Détails : Chagrin d'école
Chagrin d'école

Daniel Pennac nous offre ici un livre que tout enseignant, tout éducateur devrait lire. Il ressent de l’intérieur, et comme un vécu douloureux, le fait d’être un cancre - il l’a été ! -, l’importance pour l’enfant de trouver la confiance, de rencontrer des profs capables de communiquer – il en a rencontré trois ! - et de susciter chez lui la soif d’apprendre. Il propose des pistes fort intéressantes pour sortir les jeunes en difficultés de la fatalité de l'échec scolaire.
Pennac a le don d’une écriture drôle et légère, touchante et spontanée qui rend la lecture de ce ‘Chagrin d’école’ particulièrement agréable.
Il a obtenu le Prix Renaudot 2007.
Lu et recommandé par Renée-Claire et Paul Spies.


Détails
Détails : L’élégance du Hérisson
L’élégance du Hérisson

Deux héroïnes : l’une, Renée, « Madame Michèle Renée », 54 ans, concierge de son état dans un immeuble bourgeois de la rue de Grenelle à Paris. Elle se décrit petite, laide, grassouillette, mais quelle finesse, quelle culture elle dissimule ! L’autre s’appelle Paloma, une petite fille de 12 ans, surdouée et malheureuse,
Ces deux femmes exceptionnelles se partagent la trame de cette histoire.
Deux parcours qui séduisent le lecteur par une écriture éblouissante et un itinéraire hors du commun. Hors du commun par sa simplicité, sa profondeur et sa vérité.
Ce livre a remporté le « prix des libraires, 2007 ».
Lu et apprécié par Renée-Claire et Paul Spies.


Détails
Détails : Les cerfs-volants de Kaboul
Les cerfs-volants de Kaboul

Une œuvre littéraire remarquable et en même temps, une analyse de l'histoire et de la culture afghanes, des tourments du peuple afghan depuis la monarchie jusqu’à l’ère des talibans en passant par la période soviétique. On y touche du doigt les aberrations auxquelles peut mener la fidélité aveugle aux traditions. Livre captivant, riche en rebondissements et en émotions.
Ce livre a inspiré le film de Marc Forster sorti en février 2008.
Lu et recommandé par Paul Spies



Détails
Détails : JADE ET LES SACRES MYSTERES DE LA VIE
JADE ET LES SACRES MYSTERES DE LA VIE

Jade et les sacrés mystères de la vie est un conte philosophique de François Garagnon qui vient d’être réédité (30e édition) en 2008. paru en 1991.. En France, cet ouvrage a été vendu à ce jour à plus de 400.000 exemplaires. Il a été traduit dans une douzaine de pays, dernièrement en chinois (2008) et en japonais (2009).
Jade est une petite fille irrésistible par sa fraîcheur inventive et son esprit d'émerveillement. Elle s'est mis dans la tête qu'il fallait sauver le monde dans sa saveur. Aussi met-elle tant de coeur à chercher le lien entre sa petite graine de vie et le grand bouquet de l'infini. Un livre qui se situe dans la lignée du "Petit Prince" et de "Jonathan Livingston le Goéland".
Un livre à lire, à relire et à reconter.


Détails
Détails : L’Hôte du Pape
L’Hôte du Pape

Dans son roman,Vladimir Volkoff nous apprend beaucoup sur le vécu des orthodoxes russes. Il imagine un dialogue, entre l’Archimandrite de Léningrad et le Pape Jean-Paul 1er, censé se passer en septembre 1978.
En voici quelques extraits :
« Je vais vous dire franchement (dit l’Archimandrite) : l’Eglise catholique romaine nous impressionne. D’abord, elle tient debout toute seule, sans le soutien d’aucun gouvernement. Vous êtes extra-territoriaux où que vous vous trouviez. (…) Il vous a suffi d’un concile qui n’a pas duré trois ans pour secouer la poussière de dix siècles. (…) et donner la préséance à l’esprit sur la lettre. Pendant ce temps, nous restons esclaves des sept premiers conciles, nous n’osons pas changer un calendrier manifestement faux, nous ne comprenons plus nous-mêmes notre langue liturgique. (…) »
- « D’après vous, dit le Pape, qu’est-ce qui nous sépare, maintenant que les anathèmes sont levés ? Vous savez que je ne suis pas fanatiquement oecuméniste, mais nous ne pouvons tout de même pas ne pas souhaiter, les uns et les autres, qu’il n’y ait plus qu’une seule Eglise du Christ. Vous sur vos bases, nous sur...

Détails
Détails : Le Nez à la fenêtre
Le Nez à la fenêtre

Jean-Noël Blanc vous fait participer à une étape du Tour de France, de l’intérieur, sous les traits de Maurice, dit Momo, un équipier qui tente une échappée. Avec lui, vous allez vibrer, espérer, craindre, suer, et souffrir. Toute une stratégie d’usure des concurrents, le dépassement de soi, la menace de l’effondrement et le vertige de la victoire. Le Nez à la fenêtre raconte l’enfance de Momo, orphelin de père, fils unique d’une femme de ménage qui lui transmet sa morale de l’effort et de la dignité. À l’arrivée, on a les larmes aux yeux et des crampes dans les mollets !

Détails
Détails : Jan Karski
Jan Karski

Varsovie, 1942. La Pologne est dévastée par les nazis et les Soviétiques. Jan Karski est un messager de la Résistance polonaise auprès du gouvernement en exil à Londres. Il rencontre deux hommes qui le font entrer clandestinement dans le ghetto, afin qu'il dise aux Alliés ce qu'il a vu, et qu'il les prévienne que les Juifs d'Europe sont en train d'être exterminés.
Jan Karski traverse l'Europe en guerre, alerte les Anglais, et rencontre le président Roosevelt en Amérique.
Trente-cinq ans plus tard, il raconte sa mission de l'époque dans Shoah, le grand film de Claude Lanzmann. Mais pourquoi les Alliés ont-ils laissé faire l'extermination des Juifs d'Europe ? Ce livre a obtenu le Prix Interallié 2009 et le Prix du Roman Fnac 2009.



Détails
Détails : J'aurais dû épouser Marcel
J'aurais dû épouser Marcel

La romancière raconte ici le destin étrange des veuves blanches. En Sologne, après la première guerre mondiale, « chaque village avait ses veuves blanches, des jeunes femmes qui avaient perdu leur fiancé ou leur bon ami officiel à la guerre 14-18. » L’Auteure raconte et imagine quelques unes de ces existences de femmes qui ont, pour la plupart, « connu une vie de recluses. »

Détails
Détails : Mon bel oranger
Mon bel oranger

Zézé est brésilien.
Né dans une famille pauvre où tout le monde le maltraite, sauf sa soeur Gloria, il a été élevé dans la rue et y a tout appris : de la lecture au troc de billes.
Quand il est vraiment trop malheureux, c’est auprès de Minguinho, un pied d’oranges douces, qu’il va trouver du réconfort.
Cet arbre lui parle comme personne ne sait le faire…
Une histoire touchante et inattendue qui, depuis bientôt trente ans, continue d’émouvoir ses jeunes lecteurs.
Paul Spies


Détails
1 2 sur 2 Roman - page 2
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2011    Generated in 0.071 Queries: 8    Contact