Latomus

 

Barthélemy Latomus d'Arlon,

un pédagogue oublié...

 

 

 

 

 

Barthélemy Latomus fut un citoyen d'Arlon de pure souche. Il naquit en ville vers 1497. Son père Henri était maçon ou tailleur de pierres. Étant donné ses origines relativement modestes, le jeune Barthélemy apprit que la vie est un combat et se forgea un caractère de « battant ». Grâce à un mécène, il fit des études à l'université et, comme c'était alors la coutume, il prit un nom en latinisant le métier de son père : Latomus signifie en effet "tailleur de pierre". Toute sa vie durant, il signera "Bartholomaeus Latomus Arlunensis".

Il fut mêlé de très près au bouillonnement des idées de son temps. Il eut l'avantage de côtoyer beaucoup de savants lettrés et de se prévaloir de la haute estime des meilleurs, dont le « père des humanistes », Erasme de Rotterdam , mais aussi Philippe Melanchthon de Wittenberg, Guillaume Budé de Paris, et bien d'autres.

Il étudia et enseigna successivement aux universités de Fribourg, Trèves, Cologne, Louvain, et Paris où il fut nommé, en 1534, « lecteur royal » au futur Collège de France. Ses talents de pédagogue captivaient ses nombreux étudiants. La légende dorée rapporte que parfois, il dut tenir ses cours en plein air devant trois à quatre cents étudiants. Toujours est-il que l'un d'entre eux le dénomme, avec une pointe d'affection, "Latomus noster", "notre Latomus". Sa méthode d'analyse des grands discours classiques et ses travaux sur les fondamentaux de l'art oratoire attiraient du beau monde. Il compta parmi ses élèves des esprits brillants comme le jeune réformateur Jean Calvin, les jésuites Ignace de Loyola et François-Xavier, Clément Marot et François Rabelais, Pierre de la Ramée, sans oublier des auditeurs illustres tels François 1er en personne, sa sœur Marguerite de Navarre, et le cardinal Jean du Bellay.

De nombreux esprits jeunes, promis aux postes de responsabilités, furent formés par lui à la méthode dialectique d'une rhétorique en phase avec son temps. Son bestseller intitulé "Épitomé" connut, de 1530 à 1571, treize éditions successives. Son ouverture d'esprit et un charisme personnel indéniable lui valurent des amitiés solides. Dans une lettre écrite à Barthélemy Latomus le 24 août 1535, Erasme fit de son ami un portrait on ne peut plus éloquent: "J'ai beaucoup apprécié ton discours [...] d'autant que j'ai reconnu là ton esprit ardent sans véhémence, libre sans impudence, affable sans complaisance, élevé sans arrogance.[...] Quant à moi, ce qui m'a attaché à toi ce n'est ni la beauté, ni la fortune, ni la condition sociale, mais la compétence intellectuelle, la franchise du caractère et la simplicité du genre de vie: qualités de vie qui, aussi vrai qu'elles sont propres à l'homme et permanentes en lui, font naître une amitié durable. A présent que je vois clairement épanouies ces qualités que j'ai un jour aimées en toi, il est juste que grandisse la faveur que je te porte."

Après un voyage en Italie, il fut appelé par l'archevêque-électeur de Trèves comme conseiller juridique, car il était aussi docteur en droit romain. Dès lors débuta une autre carrière dans les domaines de la justice, de la diplomatie et de la politique impériale.

Comme c'était le temps de la Réforme protestante, il fut amené à participer aux controverses religieuses en correspondant avec des théologiens luthériens et calvinistes. Très proche des évangélistes français, il préconisait le débat d'idées en privilégiant le retour aux sources. A une époque où les seigneurs guerroyaient à tout va, il clama son horreur de la guerre et milita pour la paix.

André Delvaux vient de publier, aux éditions Droz de Genève, un ouvrage de haute tenue scientifique (près de 600 pages), fruit de 15 ans de recherches inlassables. Travaux qui amenèrent l'auteur à la soutenance d'un doctorat en littérature néo-latine de la Renaissance à l'Ecole Pratique des Hautes Études (EPHE, Sorbonne).

Ce travail fera date, car il donnera à cet humaniste, latiniste, orateur, poète et juriste, une belle place parmi les personnes qui font honneur à la ville d'Arlon et à la Belgique.

Latomus, souvent appelé à voyager à travers l'Europe, resta toute sa vie très attaché à sa ville natale et fier d'être "Arlunensis"!

 

Paul Spies

Le livre est disponible en librairie

André DELVAUX
Barthelemy LATOMUS
Pédagogue et conseiller humaniste
(~1497-1570)
Ed. Droz, Genève, 5 juin 2020 - 49 €