Journal de la Paroisse Saint-Pierre

N° 432, 31 mars - 01 avril 2018 - Pâques 2018

saint-pierre genval


Abbés Tchuma Kagoma et Jean-Claude Sakanya
Rue de la station, 30
1332 GENVAL

Tél ; 02 653 84 32

GSM : 0474 92 06 30

Messes :
samedi 18h00
dimanche 10h00
lundi et mardi : pas de messe
mercredi, jeudi, vendredi : 7h30
vendredi : à la Résidence du Lac : 16h00


Sommaire
 

Editorial :

IL EST RESSUSCITE ! IL EST VIVANT PARMI NOUS !

La fête de Pâques est là. Nous l'avons préparée cinq semaines durant ! Pourtant, dans les médias, nous avons comme l'impression qu'elle n'est pas annoncée avec une grande ferveur.

Une fête impopulaire ? Certes pas ! Pour nous chrétiens, la fête de Pâques est le sommet de l'année liturgique, la fête des fêtes et la solennité des solennités. Le jour de Pâques, nous célébrons la victoire de la vie sur la mort, la victoire de la lumière sur les ténèbres. Le jour de Pâques, nous célébrons la victoire de l'Amour (1 Jean 4, 10). Le jour de Pâques, nous commémorons la résurrection du Christ, « le premier né d'entre les morts » (Col 1, 18). Fêter Pâques, c'est fêter le fondement même de notre foi.

Cette fête que nous célébrons aujourd'hui, ne se limite pas à nous retrouver autour d'une table eucharistique bien garnie : elle nous invite plutôt à vivre en enfants de Lumière et d'Amour. Elle nous invite aussi à passer des ténèbres de nos vies à la lumière.

Alors, nous sommes heureux que vous nous rejoignez nombreux pour célébrer ensemble le mystère pascal du Christ.

Bonne fête de Pâques à chacune et à chacun d'entre vous !

Abbé Tchuma Kagoma Amundala

Pâques : un appel à la résistance

"Non, je ne mourrai pas, je vivrai et j'annoncerai les merveilles du Seigneur." (Ps 117, 16-17)

Ces paroles du Psaume 117 tirées de la liturgie de la nuit de Pâques expriment à souhait la joie que l'Église célèbre dans le mystère pascal. Dans la résurrection du Christ, l'Église annonce la victoire de la vie sur la mort ; Jésus accomplit le passage radical de la mort à la vie. Pâques signifie donc « passage » à travers lequel nous pouvons relire avec optimisme les paroles du Psalmiste sous un double angle :
Un appel à la « résistance » face à toutes les vicissitudes de la vie et la certitude de vivre sereinement la nouvelle condition des hommes et des femmes « ressuscités » dans le Seigneur.
Le « Non, je ne mourrai pas... » est un appel à la résistance : dans une société de plus en plus déprimée, qui rend inéluctablement « le coeur de l'homme compliqué et malade » (Jr 17, 9) ; devant le spectacle des guerres provoquées ou subies, le phénomène de l'immigration, le chômage de masse, la menace des populismes et le terrorisme, le chrétien, ressuscité dans et avec le Christ n'a d'autre choix que de « résister » , car, chaque jour, une aube nouvelle se lève sur le monde et enveloppe son existence dans la certitude de la foi. Refuser de « mourir », c'est avoir conscience des micro-passages du Ressuscité dans nos vies renouvelées à travers un nouveau rapport avec Dieu et avec le prochain.
C'est pourquoi l'Église lance ce cri à tous à travers le mystère pascal pour que les chrétiens retrouvent toujours et partout, la force d'avancer. Donc, que rien ne nous décourage plus : un travail perdu ne doit pas nous enfoncer au fond de l'abîme ; un amour blessé ou déchu ne saurait nous précipiter ou nous enfermer dans le pessimisme perpétuel ; une maladie diagnostiquée et assumée ne doit pas conduire à la défaite de notre espérance. Bref, il s'agit d'autant de situations et de « passages » qui ne sauraient nous embrigader dans les ténèbres du doute ; au contraire, ils constituent des « opportunités de résistance » qui devraient donner corps à la crédibilité de notre acte de foi.
Pâques est une aube nouvelle qui chasse les ténèbres de la « mort » et inaugure un printemps d'espérance durable pour l'humanité. C'est une vraie « merveille » qu'il faudrait annoncer et proclamer partout. Pâques est une « merveille du Seigneur » ; cette fête nous projette dans la mission exaltante « d'annonceurs des merveilles du Seigneur » pour les hommes et les femmes de notre temps, j'allais dire, des communautés chrétiennes de notre Unité pastorale. Il y a l'urgence absolue de rependre sur notre société qui s'interroge encore avec crainte sur son avenir, le parfum de l'amitié, de la confiance mutuelle, de l'accueil de l'autre, de l'amour, du respect réciproque pour qu'elle ne meure pas, mais qu'elle vive sereinement, en accueillant chaque jour les dons merveilleux du Ressuscité qui sont : la paix et la fraternité entre tous les hommes.
Je suis convaincu que la société contemporaine ne connaîtra une paix durable et une fraternité féconde que quand des hommes et des femmes se lèveront pour annoncer avec grande joie et enthousiasme « les merveilles du Seigneur » qui sont contenues dans de petits gestes quotidiens, traduisant ainsi la radicalité du « passage » intérieur qui renouvelle les personnes : la foi au Christ.
Un sourire, une poignée de main entre amis, une main tendue qui aide une personne âgée à traverser la route, une visite à un malade ou à la famille, etc. constituent autant de petites « merveilles » qui expriment la « résistance », donc le refus de mourir. Chaque année, le Seigneur opère son « passage » dans notre vie pour y déposer les prémices de l'immortalité. Quelle joie de nous savoir « ressuscités », hommes nouveaux dans le Fils ! Alors, comme le Psalmiste, proclamons avec certitude : " Non, je ne mourrai pas, je vivrai pour annoncer les merveilles du Seigneur !"

Abbé Tchuma Kagoma Amundala

REVISITONS NOTRE LITURGIE EUCHARISTIQUE

1. La liturgie eucharistique se vit en 3 parties :

2. La préparation des dons ou l'offertoire ;
3. La prière eucharistique ;
4. Les rites de communion

1•  Offertoire ou Préparation des dons.

On commence par préparer tout ce qui servira à la consécration et à la communion : le missel, le purificatoire (linge qui sert à purifier), la patène (le plateau qui contient les hosties grande et petites), le calice, les burettes.
1.1. Procession et bénédiction du pain et du vin à l'autel. La table eucharistique : « un haut lieu de jonction entre la terre et le ciel, entre les hommes et Dieu. La communauté se réunit autour de l'autel pour partager le pain et le vin, pour s'en nourrir. L'autel est le lieu du sacrifice eucharistique » (A. Join-Lambert). Pendant ce temps on fait la collecte qui permet à l'assemblée de s'offrir en union au don du Christ à travers un geste de don et de partage. La collecte a une dimension spirituelle.
1. 2. Prière préparatoire: Le prêtre va se laver les mains pour manifester un désir de purification intérieure : le prêtre dit : « Lave moi de ma faute, Seigneur, purifie-moi de mon péché. » Il manifeste qu'il est autant pécheur qu'un autre baptisé, mais par son ordination, il remplit la mission au nom de la communauté qui participe elle aussi à la prière eucharistique, mais d'une autre manière. Jusqu'ici on est assis.
1. 3. Oraison sur les offrandes: La préparation des dons s'achève par la prière du prêtre sur les offrandes. Il faut bien sûr que ceux-ci soient arrivés ! La collecte doit avoir été présentée comme offrande de la communauté. Le prêtre rassemble la prière de l'assemblée : les mains étendues, il prononce la prière sur les offrandes au nom de l'assemblée.

2. La prière eucharistique  : centre et sommet de la célébration : la prière d'action de grâce et de sanctification
2. 1. Dialogue initial
2. 2. Préface: Le prêtre exprime par la préface le mystère que nous célébrons.
2. 3. Le chant du Sanctus : l'invocation du Dieu trois fois saint est le couronnement de la préface.
2. 4. La consécration (Le récit de l'institution): Le prêtre invoque l'Esprit Saint, il reprend les paroles et les gestes par lesquels Jésus a institué l'eucharistie. Les apparences du pain et du vin demeurent, mais ils sont changés en corps et en sang du Christ. Le prêtre élève l'hostie et le sang contenu dans le calice après leur consécration respective. Quand il les dépose, les fidèles inclinent la tête.
2. 5. L'anamnèse: L'assemblée est toujours debout. Par l'anamnèse, l'Eglise fait mémoire de la Passion, de la Résurrection et du retour glorieux du Christ. L'anamnèse est suivie d'une deuxième invocation à l'Esprit Saint (Epiclèse). Cette prière est suivie d'intercessions pour les pasteurs, les fidèles, les vivants, les défunts. Elle exprime notre lien à l'Eglise universelle.
2. 6. La doxologie eucharistique et l'Amen final : Le prêtre élève en même temps la grande hostie et le calice en geste d'offrande en rendant gloire (=doxologie) et il prononce ces mots : « Par lui, avec lui et en lui, à toi Dieu le Père tout-puissant, dans l'unité du Saint Esprit, tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siècles. » C'est le prêtre qui prononce cette prière. L'assemblée qui adhère, répond par un « Amen » solennel.

3. Les rites de communion
3. 1. La prière du Notre Père. C'est Jésus lui-même qui nous a appris cette prière. Les trois premières phrases concernent des demandes pour Dieu (son nom, son règne, sa volonté). Ensuite, nous demandons le pain, soit le Corps du Christ, le pardon et la paix.
3. 2. Le rite de la paix: La paix du Christ est un don de Dieu. Se la transmettre n'est pas un geste banal, la paix vient de Dieu. Elle est le fruit d'une conversion à renouveler sans cesse pour avancer avec le Christ sur le chemin de la vie.
3.3. La fraction du Pain: C'est un geste qui prend sa source dans le geste du Christ à la Cène. Le prêtre met un petit morceau d'hostie dans le calice ; ce morceau versé dans le calice rappelle celui que l'évêque envoyait aux prêtres en signe d'unité, de communion entre lui et les chrétiens de son diocèse. Pendant toute la fraction du pain, on chante l'Agneau de Dieu. L'invitation à la communion se fait par un bref dialogue. Le prêtre présente l'hostie et proclame notre bonheur d'être invités par le Seigneur à sa table. On se tient debout pour accueillir le Christ présent dans le pain consacré. La réponse de l'assemblée reprend les paroles du Centurion : « Je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et je serai guéri.»
3.4. La Communion. Si on se sent appelé, on fait la procession vers l'autel. L'hostie est présentée avec les mots « Le Corps du Christ » et on répond « Amen » . On peut communier sous les deux espèces si cela nous est proposé. Nous recevons le Corps et le Sang du Christ : c'est le témoignage de foi qu'il faut vivre la communion. En retournant à sa place, on laisse monter l'action de grâce en silence dans notre coeur.
3. 5. L'oraison finale. On se lève pour s'unir à la prière du célébrant qui conclut en demandant au Père les fruits du mystère célébré.

 

APPEL A REJOINDRE l'EQUIPE des LECTEURS du samedi

Nous avons besoin de vous :

« Si vous aimez lire à haute voix
et si proclamer la Parole de Dieu vous tente,
l'équipe des lecteurs du samedi serait heureuse de vous accueillir
pour partager avec elle ce service rendu à la communauté. »

Danielle Delwasse


Communications
de l'équipe d'animation paroissiale

Réunion de février

1. Le sacrement de confirmation sera célébré en UP en l'église St Pierre le 13 mai 2018 à 10H00

2. La table des enfants :
- pour le matériel, crayon de couleur, gommes..., on fera un appel à la communauté.
- un achat de livres à colorier sur la vie de Jésus sera fait. Ainsi les enfants pourront colorier leur dessin.

3. Faut-il continuer les signets de baptême ?

- Nous continuerons à offrir le signet de baptême aux parents qui le recevront après la cérémonie. Ils ne seront plus accrochés au panneau des baptêmes qui devra être enlevé.
- Depuis cette année l'enfant baptisé recevra son livret de vie chrétienne. Ce livret reprend les dates des moments importants de sa vie chrétienne (baptême, 1ère communion, confirmation, mariage).

4. Problèmes au niveau de la catéchèse : la responsabilité de chacun : le manque de catéchistes.

Christiane présente les problèmes au niveau de la catéchèse (manque de catéchistes, absences, manque d'investissement). Après discussion, la décision est prise de continuer la catéchèse dans notre paroisse. Une réunion des catéchistes a été programmée pour les sensibiliser à l'importance de leur rôle vis à vis des enfants et des parents. On continuera à rechercher des personnes qui accepteraient de s'occuper de la catéchèse. En septembre prochain Christiane, coordinatrice paroissiale de la catéchèse et de ce fait membre du pôle catéchèse laissera sa place à une catéchiste.

5. La paroisse Saint-Pierre : Peut-on redéfinir le rôle de chacun :

5.1 Le rôle des différents pôles de l'UP et leur responsabilité au sein de l'UP et des paroisses. Nous avons renvoyé la question à la prochaine réunion.
5.2 Le rôle du coordinateur : Le coordinateur est la personne qui seconde le curé. Il doit donc être informé de ce qui se passe dans la paroisse. Chaque groupe devrait lui transmettre régulièrement les informations et décisions prises. Tchuma en fera la demande auprès des différents groupes.
5.3 Le rôle de l'EAP : son fonctionnement, le suivi des décisions, son utilité, son avenir... Ce point n'a pas été abordé à la réunion.
5.4 La charte de l'UP : amendements à présenter en fonction du vécu de ces 3 années passées.

6. Le conseil de l'UP a demandé que les EAP visionnent la vidéo sur les UP. La vidéo se trouve sur le site Internet de l'UP. Le conseil de l'UP organisera une réunion pour les 4 EAP et les pôles de l'UP le vendredi 27 avril à 20h. Le lieu reste à préciser.
En vue de la préparation de cette assemblée dont le thème sera l'évaluation des pôles sur nos 3 années en UP, l'équipe a pu visionner la vidéo. Pour la prochaine réunion, Tchuma nous invite à la visionner à nouveau (via le site Internet de l'UP) et à répondre au questionnaire d'évaluation. Lors de la prochaine réunion une synthèse sera faite.

Abbé Tchuma Kagoma Amundala, Curé

Echos de l'équipe oecuménique
en réunion le 8 février 2018

  • A/ Evaluation des événements survenus durant la semaine dans l'unité.

    - Une visite des lieux de culte
    • à la Chapelle orthodoxe du Gros Tienne à Ohain ,
    •  à l'église St-François-Xavier de Bourgeois ,
    •  au Temple protestant de Rixensart.

    A l'avenir, il serait peut-être préférable que, durant cette semaine, tous les chrétiens de la région se retrouvent pour célébrer dans un même lieu de culte.

    La conférence sur l'Arménie par Alain de Maere :
    Excellente présentation de ce pays et cette communauté chrétienne qui reconnaît le symbole de Nicée. Elle remonte aux origines du christianisme et a traversé de terribles épreuves. Phrase relevée: "Nos différences ne sont que des miettes du pain que nous partageons".

    La soirée SPES à La Hulpe, le jeudi 25 janvier.
    Rassemblement de + ou - 450 (en majorité) jeunes et qui ont voulu célébrer l'unité des chrétiens par une soirée de louange et de prière animée par Grégory Turpin. Soirée bien organisée, bonne technologie mais peut-être un peu déroutante par sa sono très forte et ses faisceaux de laser. Chants dont les textes étaient projetés sur un écran. Rappel du baptême en se saluant au-dessus d'une vasque d'eau. La majorité des participants étaient catholiques.

    B/ Ce qui nous semble le plus urgent à réaliser du point de vue oecuménisme?

    Faire un parcours oecuménique vers les différentes communautés chrétiennes de la région.
    La liturgie du dimanche à la chapelle du Gros Tienne (11h15) est précédée par les Matines (9h30). Le français et le grec sont utilisés tour à tour. On découvre dans cette liturgie une autre dimension, un autre monde, un monde sacré.
    La liturgie du temple protestant d'Ottignies (rue des Fusillés): l' accueil est très chaleureux. respire la joie. Louange spontanée, Chants collectifs et ambiance fraternelle. Célébration de la Cène. Absence de croix.

    Relancer l'idée d'un partage biblique interconfessionnel, en fixer le rythme et l' organisation au cours du repas commun avec les responsables prêtres, pasteure et pope.

    Pouvoir communier ensemble.
    Des règles trop rigides empêchent les chrétiens de différentes communautés de partager le pain de l'eucharistie. On invite, mais quand c'est le moment de passer à table, on dit: "Non, non, pas vous !". C'est aberrant ! Mais les tensions dans les communautés et entre communautés, n'ont rien d'étonnant. La vie est tension, "inspirer" et "expirer". Le coeur est sans cesse en tension et détente. Pouvoir simplement pouvoir gérer ces tensions. 

    Elargir notre groupe:
    Inviter le prêtre orthodoxe à notre prochaine réunion (nous n'avons pas d'orthodoxe dans notre groupe).

    C/ Quelques livres :

    •  Claude Vilain (Pasteur belge) - A la découverte de la prière du coeur. Ed. Je sème
    •  Gilbert Sinoué - Averroès ou le secrétaire du diable. Averroès, philosophe, médecin, astronome musulman célèbre du 12e siècle qui connut le temps où chrétiens, juifs et musulmans vivaient en harmonie. Il connut aussi le bannissement et la persécution des croyants rigides. A lire.
    •  Frédéric Lenoir: Le miracle Spinoza. Un philosophe pour éclairer notre vie (chez Fayard)

" Esprit du Dieu vivant,
Tu souffles en nous une brise légère
fraîcheur de l'âme
pour reprendre, chaque jour,
la marche de l'ombre
vers la clarté de ta présence."

Ce texte a été offert par le Frère Roger Schutz de Taizé à François Mitterrand (qui l'avait mis en bonne place dans son bureau présidentiel).


AU LIVRE DE VIE

Nous avons célébré en notre Église le " retourA-Dieu " de :

•  Monsieur Raymond ALOST, de l'avenue Gevaert, 218 à Genval,
le 13 janvier : son épouse, Gaby Alost ( membre de la Fabrique d'Eglise) vient également de perdre son fils Eric. Il était le frère de Marianne Alost (membre de notre Comité des fêtes). Dans cette grande épreuve, nous leur présentons nos plus sincères condoléances.

•  Monsieur Frédéric PAVAJOT à 1300 Wavre, le 17 janvier.
•  Madame Suzanne BOIGELOT,  épouse de Monsieur Pierre Crooy, rue du Gros-Tienne à Genval le 26 janvier 
Nos sincères condoléances à leurs familles.


L'équipe de l'aumônerie
de la Résidence du lac à Genval

Elle s'est réunie en février pour préparer les messes du temps de carême et notre montée spirituelle vers Pâques.
Le rôle de l'Equipe à la Résidence du Lac est avant tout d'offrir aux personnes qui y vivent, la possibilité d'assister chaque semaine à la messe, et de partager un moment chaleureux où nous découvrons Dieu au coeur de nos vies, par les lectures, les prières, et les chants.
Nous essayons aussi d'aller à la rencontre des autres résidents, et d'être à leur écoute, sans arrière-pensée de vouloir les convertir.
Par cette présence, nous voudrions devenir des « signes de la tendresse de Dieu ».
Cette belle mission est grande, et les ouvriers peu nombreux.
Suite à un souhait du Conseil de l'U.P., nous organiserons prochainement une rencontre entre des résidents et un groupe d'enfants du cathéchisme, ceci, bien sûr, après concertation et préparation avec les cathéchistes.

Thérèse Blondiau

- Une équipe d'aumônerie rend visite aux résidents de la “Résidence du lac”, et aide à l'animation de la messe du vendredi qui y est célébrée par notre Curé le vendredi à 16h00. Il y a 100 résidents dans cette grande maison de repos et de soins. Si le coeur vous en dit, rejoignez l'équipe.

- Malheureusement, nous n'avons plus vraiment d'équipe de visiteurs de malades, ou de paroissiens isolés à domicile voire hospitalisés.
Si vous connaissez des paroissiens dans ce cas, dites le à notre Curé, svp.
Et si c'était votre charisme de créer cette équipe ou rendre visite pour apporter un peu de réconfort à l'un ou l'autre paroissien? Ou d'apporter, épisodiquement, la communion ... ?


SOLIDARITE.
Offrir une bible, un ancien testament,
un nouveau testament ou un psautier
à une personne détenue en prison

«  Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume  » (Luc 23,42) dit un criminel sur la croix aux côtés de Jésus. Ces mots de celui qui fut appelé ‘bon larron' nous encouragent à ne pas oublier les personnes détenues. A la suite du vicariat de Bruxelles qui a lancé à l'occasion du Carême de partage, l'action « Des Bibles derrière les barreaux », Mgr Jean Luc Hudsyn soutient la même action dans notre Vicariat de Brabant Wallon.
En effet dans un communiqué, Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire pour Bruxelles, rappelle qu'il existe en prison « des personnes qui, de manière peut-être étonnante, souhaitent connaître davantage Jésus et demandent une Bible. » L'évêque souligne le fait qu'au sein du cheminement proposé par l'aumônerie catholique, le rôle de la prière grâce à la Bible est central. « Les aumôniers des prisons de Bruxelles continuent de rechercher des moyens créatifs pour rejoindre les personnes derrière les barreaux dans leur langue maternelle, à travers la Bible. Cela reste un défi éminemment pastoral, car il est compliqué de trouver ou d'acheter suffisamment de Bibles, en différentes langues. »
Dès Pâques, et jusqu'à la Pentecôte, notre Unité Pastorale veut aussi soutenir le service des aumôneries avec cette action de récolte de Bibles et invite donc tous les croyants à offrir une ou plusieurs Bibles (Nouveau Testament ou/et Ancien Testament, Psaumes), en autant de langues différentes que possible.
Vous pouvez déposer votre Bible dans votre Eglise paroissiale au fond de l'Eglise à l'endroit prévu à cet effet par le service de solidarité de votre paroisse.

Abbé Tchuma Kagoma Amundala

Genval Saint-Pierre,
Paroisse hors-les-murs en 2017

Plus de 2000 visiteurs, de par le monde, sont venus sur notre Site paroissial durant l'année 2017.
Au total, nous approchons les 16 000 visiteurs.
Vous pouvez voir, sur le tableau ci-dessous, un relevé précis pour 2017 ainsi que la traduction de ces chiffres sous forme de diagramme:

Ce Site répond-il à vos attentes? Que pourrions-nous améliorer?
Faites-nous une fleur: donnez-nous votre avis et vos souhaits.
Nous ferons tout notre possible pour y répondre.

Denise Wagner & Paul Spies


REMERCIEMENTS

La Fondation Tchuma Kagoma Amundala, par le biais de son fondateur, tient à remercier la communauté paroissiale de Saint-Pierre pour avoir accepté de prendre en charge les études de deux jeunes filles en sciences infirmières (Ornella MUJINGA) et en droit civil (Nancy BOLA).
En effet, La fondation « FOTCHUKAM » dans sa politique d'assurer une meilleure formation à ses élèves, a toujours choisi parmi ses meilleurs étudiants, des jeunes à envoyer aux études supérieures afin de venir former à leur tour leurs frères et soeurs. C'est ainsi que tous ses enseignants sont issus des villages, et après leurs formations, ils reviennent au village pour travailler.
C'est dans cette perspective que nous avons sollicité de l'aide financière à notre AOP (Association des Œuvres Paroissiales), et cette aide nous a été donnée. Ornella MUJINGA a trois ans pour terminer les sciences infirmières, et ensuite se spécialisera en pédiatrie. Nancy vient de terminer sa licence en droit civil. Elle commencera cette année un cycle de deux ans pour un Diplôme d'Etudes Spécialisées.
Que chaque membre de notre communauté paroissiale se sente remercié ici par la Fondation. Ces pièces d'un euro ou de deux euros que vous donnez régulièrement rendent d'énormes services, entre autre, à soutenir la FOTCHUKAM dans ses oeuvres.

Pour la FOTCHUKAM,
Tchuma KAGOMA AMUNDALA, Fondateur.


 

«CHILDREN OF THE WORLD INTERNATIONAL»

 

Chers Amis lecteurs,

Il y a maintenant 36 ans qu'Evelyne et Michel sont à pied d'oeuvre au Brésil.
Oui, 36 ans! Vous imaginez le travail réalisé durant toutes ces années!
On pourrait se lasser et penser que notre aide n'est plus tellement indispensable.
Et bien non; ils ont encore bien besoin de notre soutien régulier.
Vous savez, eux, sur place, ils ne laissent pas tomber; et ce, malgré les difficultés. Parfois c'est dur, souvent c'est difficile et ils se posent aussi des questions sur l'impact de leur action à long terme.
Etant au coeur de l'action et des problèmes, ils sentent l'utilité de leurs interventions et mesurent en pleine conscience le bonheur offert chaque jour à ces jeunes malchanceux.
C'est cela qui les fait tenir, coûte que coûte. Et c'est sûr que ça coûte en efforts, en volonté et en confiance. Ils ont tout cela en eux et notre soutien (financier autant que moral) est vital pour eux.
Alors, à l'instar de leur volonté positive, continuons à les porter dans ce fabuleux projet de vie. N'oublions pas non plus qu'ils ont OFFERT leur vie pour ces enfants des rues. «Faut l'faire, non?» Quel cadeau!
Persévérons et parlons autour de nous pour agrandir le cercle des donateurs.

Encore merci à chacune et à chacun pour ce que vous faites et que vous ferez encore.

Paul et Brigitte WILKIN van WESSEM

Av. du 4 mai, 14 - 1380 OHAIN - GSM 0474 86 30 05 pbwil@yahoo.fr

Le n° de compte est le BE06 0882 1090 0122. Il y a une déduction fiscale dès 40€ versés.
Merci à tous ! Les renseignements et informations sont dans la revue "Crianças do Mundo" diffusée tous les trimestres. Si la paroisse souhaite des exemplaires, il suffit de le demander.
La revue d'avril vient de sortir. Elle est aussi disponible sur le site : www.criancasdomundo.org


NOTRE SITE INTERNET FAIT PEAU NEUVE!

Lorsque vous vous rendez sur notre Site paroissial, vous trouvez une page d'accueil totalement transformée. Un Site fort différent de ce que vous aviez coutume de trouver précédemment.
Nous l'avons doté d'une toute nouvelle présentation. Plus moderne et surtout d'accès plus simple pour tout un chacun.

Du travail, certes, mais qui vous permettra d'atteindre beaucoup plus facilement les diverses rubriques du Site.
Vous y découvrirez
•  de nombreuses mises à jour réalisées pour actualiser le Site.
•  de nouveaux éléments, en particulier dans notre chapitre sur l'oecuménisme.
•  des albums photos plus récents.
Toutes choses qui, nous l'espérons, vous seront utiles et vous donneront des informations plus précises sur la vie de la paroisse.
Chaque fois que vous entrez dans l'un des dossiers et que vous souhaitez revenir à la page d'accueil, il vous suffira de cliquer sur la grosse flèche qui se trouve à gauche du titre.
Le travail n'est pas terminé. Dans les prochains mois d'autres articles seront actualisés et des nouveautés vous seront proposées.
Nous avons voulu vous faire cette surprise pour Pâques. C'est la fête qui symbolise le renouveau d'espérance qu'elle apporte au coeur de tous les chrétiens.

Dites-nous ce que vous en pensez via la rubrique ‘Nous contacter' ,
Ou en pointant le bouton ‘Votre avis' en bas à droite de la page de contact,
Ou encore, en nous envoyant un Email  via le bouton au-dessus du plan google-maps.

Vos conseils nous aideront. D'avance, merci.

Paul Spies et Denise Wagner


ETINCELLE DE PAQUES

« Je crois que Jésus ressuscité continue d'agir
quand nous nous donnons, les uns aux autres,
des paroles bienfaisantes, qui suscitent et re-suscitent le goût de vivre. »

abbé Paul Malherbe


AGENDA A SAINT PIERRE DE GENVAL

Chaque dimanche, la messe de 10h00 est suivie d'un Espace Rencontre. Chacun y est cordialement invité. (libre contribution)

SEMAINE SAINTE en UP :
•  Mardi 27 mars à 18h30 à Rosières Saint-André : Célébration de la réconciliation en Unité Pastorale.
•  Mercredi 28 mars à 14h00 à Nivelles : Marche pour les jeunes qui se préparent à recevoir le sacrement de confirmation• ; cette marche sera suivie de la Messe Chrismale à la Collégiale Ste Gertrude à 18h30, avec le Cardinal de Kesel et tous les prêtres du Brabant wallon.

SEMAINE SAINTE à l'église St-Pierre:
Attention, PAS de messe le mercredi matin 28 mars

Jeudi Saint 29 mars

 

18h30

 Eglise St-Pierre

 

Célébration du soir en mémoire de la « Cène » du Seigneur »

Vendredi Saint 30 mars

 

 

18h30

 Eglise St-Pierre

 Célébration de la Passion du Seigneur
avec Récit de l'évangile de Jean.

Samedi Saint 31 mars

 

 20h

Eglise St-Pierre

 Veillée Pascale animée par la Christalide

Dimanche de Pâques 1er avril

 

10h

Eglise St-Pierre

 FÊTE DE PÂQUES

CELEBRATION DE LA RESURRECTION
DU SEIGNEUR,

animée par la Chorale St-Pierre.
Ensuite partage du verre de l'amitié.

Jeudi 10 mai

 

10h

Eglise St-Pierre

FETE DE L'ASCENSION

 Fête de l'espérance.

 " Jésus ayant accepté
de descendre au plus bas,
dans le royaume des morts,
aujourd'hui, il est élevé au plus haut
dans le royaume de la Vie."

Dimanche 13 mai

 

10h

Eglise St-Pierre

 En Unité Pastorale

Célébration du 7e dimanche de Pâques avec


Confirmation pour tous les enfants de l'Unité Pastorale

 

Samedi 19 et Dimanche 20 mai

18h

10h

Eglise St-Pierre

 Célébration des fêtes de la
PENTECOTE 

"Allez par toute la terre
Annoncer l'évangile aux nations."

Samedi 26 et Dimanche 27 mai

 

18h

10h

Eglise St-Pierre

Fête de la Ste Trinité

A la messe du dimanche, les enfants qui se sont préparés par le cycle de catéchèse recevront la communion pour la 1ère fois

Samedi 23 juin

 

 

Il n'y a pas de messe le soir à 18h.

 Dimanche 24 Juin

 

 10h

Eglise St-Pierre

12e dimanche Ordinaire
FÊTE PAROISSIALE
Fête des SS. Pierre et Paul
Avec nos 2 chorales.
Ensuite, Festivités confiées au Comité des fêtes.

Réunions des catéchèses : le samedi 21 avril
au local paroissial, 30 rue de la Station à Genval:
à 17h30 pour les 1ère et 2ème années
à 16h30 pour les 3ème et 4ème années :
Suivies de la célébration liturgique à 18h00


Ne manquez pas la fête paroissiale

Cher tous,

Le Comité des fêtes est heureux de vous convier à la prochaine fête paroissiale qui aura lieu le dimanche 24 juin 2018.
Cette année, nous reprenons la route pour visiter le monastère de Chevetogne, à environ une heure dix de bus de chez nous. Le monastère de Chevetogne se situe tout près du Domaine Provincial de Chevetogne, lieu de villégiature au sud-est de Namur. C'est un monastère des moines bénédictins de rite Byzantin et Latin avec deux églises, l'une pour la liturgie de rite romain et l'autre pour le rite byzantin. C'est un lieu unique en Belgique, dédié à l'unité des chrétiens. Les moines ont accepté de nous faire visiter leur église richement décorée et de nous faire mieux connaître leurs rites.
Le départ en bus est prévu à 11h15 à la gare, juste après la messe de 10h00. Nous arriverons au domaine vers 12h30 où nous avons réservé un restaurant pour la paroisse au bord d'un bel étang, endroit enchanteur situé au coeur du domaine.
Le repas débutera vers 12h45 et sera du type buffet chaud et froid, à base de produits locaux. Il s'agit d'une formule tout inclus (apéro, repas, boissons, café) avec une limite quant aux boissons, au-delà de laquelle elles seront à votre charge. Après le repas, vers 15h15, débutera la visite de l'abbaye.
A l'issue de cette visite, nous aurons quartier libre et pourrons flâner dans la boutique attenante à l'abbaye en quête de souvenirs religieux, chants orthodoxes ou de produits artisanaux ou encore nous promener aux abords de l'abbaye. Nous reprendrons le bus vers 16h30 et prévoyons notre retour à Genval-Gare vers 17h45.
Réservez dès maintenant la date pour vous, vos amis et vos familles afin que nous soyons nombreux à partager ce moment de convivialité. Attention! Dans le bus le nombre de places est limité.

La participation aux frais pour la journée (voyage, visite, repas) est de 29 Euros / personne.

Les inscriptions commenceront en Mai 2018.
D'ici là, nous vous souhaitons un printemps festif, de ferventes fêtes de Pâques, de l'amitié, de l'amour et de l'humour, une recette qui a fait ses preuves.
Nous nous réjouissons à l'avance, confiants que ce « nouveau départ » en voyage saura ouvrir vos appétits de découvertes et d'amitiés.

Le Comité des Fêtes


PRIER dans et autour de notre paroisse

•  Dans notre Eglise Saint-Pierre :

-Le premier samedi du mois à 9h00, messe avec consécration à Marie (précédée à 7h30 du rosaire )
-Adoration : Tous les jeudis à 8h00 (juste après la messe)
Tous les derniers samedi du mois, vigiles de 22h00 à 6h00 du matin : avec chapelet, chemin de croix et adoration

•  Autour de nous, sans être exhaustifs 

- Tous les samedis à 17h00, chapelet aux pieds de la statue de la Vierge à l'Eglise Saint-François Xavier de Bourgeois
- Chaque dernier dimanche du mois à 18h00 : prière dans l'esprit de Taizé à la chapelle adjacente à l'Eglise de Genval Saint-Sixte
- Adoration  : le premier dimanche du mois après la messe de 10h00 à l'Eglise Saint-André de Rosières
-Groupe de prière  :
Tous les mardis de 20h00 à 21h30, précédé à 19h30 de la récitation du chapelet, 26 rue de L'Institut à Genval , Maisonnée des Buissonnets (Dr Gérard et Mme Claire André)
-Soirée de Louange et de Guérison à Limal le 22 juin à 19h30
Eglise Saint-Martin, 2, Place Albert 1er à 1300 Limal


MIETTES SPIRITUELLES

Un jour, il y a très longtemps, les animaux décidèrent de remercier Dieu pour tout ce qu'il leur avait donné. Ils voulurent pour cela se rendre à l'endroit le plus haut du monde. Mais seul l'escargot savait où se trouvait cet endroit :
- La montagne où nous devons aller se trouve à l'autre bout du monde. Venez, je vais vous montrer le chemin. L'escargot se mit en route et les autres animaux lui emboîtèrent le pas.
Que le chemin monte ou descende, ils n'avaient pas de mal à suivre l'escargot, car celui-ci laissait derrière lui une trace qui brillait tellement qu'elle était bien visible, de nuit comme de jour.
Tous les animaux arrivèrent finalement en vue de la montagne.
On aurait dit que son sommet touchait le ciel :
- On y est, escargot, dirent les autres animaux. Continuons jusqu'au sommet !
Mais l'escargot ne répondit rien.
- Toc toc !
Ils se hasardèrent à frapper légèrement sur sa coquille. L'escargot était mort !
Mais il avait donné tout ce qu'il pouvait, il avait donné tout ce qu'il avait – une trace lumineuse et brillante – pour montrer aux autres le chemin vers Dieu.

 


Jésus, qu'est-ce que tu en as bavé… avant d'arriver au Golgotha !

Mais depuis, il existe une trace lumineuse et brillante, comme un signe discret dans la nuit pour nous dire qu'il y a un Au-delà de la haine, bien meilleur que ce qu'on aurait pu imaginer !

Passez une belle fête de Pâques !

 

Encore une petite anecdote

Elle m'a été tout récemment contée:

Une maman très chrétienne et très pratiquante voulait à tout prix envoyer son grand fils à la messe le dimanche matin. Elle savait qu'il s'était couché tard la veille, alors elle n'est pas montée trop tôt à sa chambre pour le réveiller mais quand est arrivé 9h elle est allé frapper:
- Dominique, Dominique, c'est dimanche aujourd'hui. C'est le jour du Seigneur! Et comme elle entend un grognement qu'elle interprète comme une approbation, elle redescend et elle lui prépare son petit déjeuner pour que tout aille plus vite.
Mais une demi-heure plus tard, elle n'a toujours pas entendu le bruit de la douche, ni le bruit de l'eau dans le lavabo. Donc elle remonte, il est 9h30. Elle lui dit:
- Dominique, Dominique. C'est l'heure. La messe est dans trois quart d'heure. Il faut te lever maintenant. Nouveau grognement. Elle redescend mais une demi-heure plus tard, elle est obligée de constater que la levée de corps n'est toujours pas faite. Donc elle remonte dans la chambre. Refrappe à la porte:
- Dominique, Dominique. C'est dimanche. La messe est dans ¼ d'heure. L'église est déjà pleine et je te rappelle que tu es le seul prêtre du village!!!

  *  *  *

Même si nous éprouvons beaucoup de joie à célébrer le Seigneur avec nos frères et soeurs, cela reste difficile pour beaucoup d'entre nous de libérer une heure le samedi soir ou le dimanche matin pour participer à l'Eucharistie .
Nous avons tellement de raisons pour ne pas entendre ‘l'appel des cloches.' L'auteur de la Lettre aux Hébreux, écrite vers 65, sans doute un certain Apollos, disait déjà : « Ne désertez pas vos assemblées, comme certains en ont pris l'habitude, mais encouragez-vous les uns les autres! »
On pourrait se demander, pourquoi beaucoup de ceux qui ont été baptisés et vécu le parcours habituel de la catéchèse ont abandonné les messes dominicales, des Equipes de vie ou même la prière ? Oui, pourquoi? Monseigneur Martini, qui fut un évêque de Milan, un homme érudit et ô combien spirituel , donnait comme réponse : "Seul celui qui a les yeux fixés sur le Christ sait que cela vaut la peine de le suivre."
Puisse l'Esprit nous donner la grâce de la prière assidue et fervente

afin que naisse en nous Celui qui peut nous sauver!

Frère Albert ANDRE,
Frère Mariste à Habay-la-Vieille

Nous vous souhaitons une sainte et joyeuse fête de Pâques!

Le Comité de rédaction, Pamela Breton, Françoise Hulet à votre service

et avec nos plus vifs remerciements :
- à Paul Spies pour la relecture et mise en page
- ainsi qu' au Monastère des Bénédictines de Rixensart pour l'excellent service d'impression, et tout particulièrement à Milou Bonaventure

Ce journal est le vôtre. N'hésitez pas à envoyer vos articles ou informations svp

francoise.hulet@skynet.be

kimbelekete@gmail.com

Vous pouvez aussi nous les donner en mains propres, si vous n'avez pas d'adresse mail. Ou encore, téléphonez-nous et dictez-les nous, si vous n'aimez pas la plume, pourquoi pas?

Editeur responsable : Abbe KAGOMA AMUNDALA Tchuma, Curé